Pin-pon ! pin-pon ! ūüöí

2 Juin. 2023 | Actualit√©s, HISTOIRE, Ic√īniques

Pourquoi les camions de pompier sont-ils rouges ? 

 

Au XVIIe et XVIIIe siècles, les pompiers utilisaient des charrettes vertes et noires, en référence à leur corps du génie de l’Armée de terre. Si l’uniforme des pompiers est bleu marine, leurs camions et leurs autres véhicules sont la plupart du temps peints en rouge. 

???ūüĎÄ

La couleur rouge nous vient de l’Angleterre : dans les années 1860, les Sapeurs-pompiers de Paris importent des pompes à incendie qui sont peintes en rouge vermillon. Remarquant que cette couleur est plus voyante et a plus d’effets sur la population, les pompiers décident de repeindre leurs camions également en rouge. 

Mais pourquoi les Anglais ont-ils, eux, choisi le rouge ? L’explication la plus courante veut que cette couleur ait été choisie pour sa visibilité. D’autres sources prétendent qu’elle résulte de la compétition que menaient les différentes compagnies privées entre elles, certaines ayant choisi le rouge pour se distinguer de leurs concurrentes. 

Le terme ¬ę¬†pompier¬†¬Ľ vient du latin ¬ę¬†Vigiles Urbani¬†¬Ľ

Sous la Rome Antique il d√©signe initialement le m√©canicien sp√©cialis√© dans le fonctionnement des pompes. Les¬†pompes √† bras d’extinction des incendies¬†ne sont alors qu’un cas particulier de¬†pompe √† bras¬†(avant l’arriv√©e des pompes √†¬†vapeur, puis √†¬†moteur √† combustion interne). Pompier d√©signe donc l’escouade pr√©pos√©e au fonctionnement de la¬†pompe √† incendie.¬†

Le terme ¬ę¬†sapeur¬†¬Ľ, utilis√© par exemple en¬†France¬†dans l’expression ¬ę¬†sapeurs-pompiers¬†¬Ľ, vient de plusieurs sources. Notamment du fait que les premiers pompiers, au¬†Moyen √āge, n’avaient souvent pas d’autres choix pour sauver le quartier o√Ļ une maison br√Ľlait, que d’abattre (saper, abattre un mur par sous-Ňďuvre, par le pied) les maisons alentour pour stopper l’avanc√©e du feu (faire la ¬ę¬†part du feu¬†¬Ľ). Plus tard lors de la cr√©ation de corps de pompiers militaires, cette affectation fut confi√©e au¬†g√©nie militaire¬†qui utilise le grade de¬†sapeur¬†avec une sp√©cialit√© appos√©e.

Napol√©on¬†Ier furieux ūüė° contre les gardes pompes qui furent incapable de ma√ģtriser l‚Äôincendie √† l‚Äôambassade d‚ÄôAutriche, confie la lutte contre le feu aux sapeurs-pompiers de sa garde Imp√©riale. C‚Äôest ainsi que la s√©curit√© incendie fut confi√©e aux militaires par d√©cret du 18 septembre 1811. De l√† appara√ģt l‚Äôappellation de Sapeur-Pompier.¬†

Le terme devint alors ¬ę sapeur-pompier ¬Ľ, et rempla√ßa celui de ¬ę garde pompe ¬Ľ terme utilis√© jusqu’en 18113.

L’expression ¬ę¬†soldat¬†du feu¬†¬Ľ consacre le r√īle de¬†lutte contre les incendies¬†; elle est aper√ßue dans les mots¬†anglais¬†fireman¬†(¬ę¬†homme du feu¬†¬Ľ) et¬†fire fighter¬†(¬ę¬†combattant du feu¬†¬Ľ) et en allemand¬†Feuerwehr¬†(¬ę¬†d√©fense du feu¬†¬Ľ). Cependant, la part de la¬†lutte contre l’incendie dans les activit√©s des pompiers modernes est en r√©gression, en raison de l’am√©lioration des normes de construction, des r√®glements de s√©curit√© et de la sensibilisation des populations, pour ne plus repr√©senter en France qu’environ 7¬†% des interventions.¬†

¬†C’est¬†Louis XVI¬†qui en¬†1776¬†cr√©a le premier corps des pompiers.

Il autorisa l’installation de pompes à feu pour approvisionner Paris en eau de manière régulière.

En¬†1716¬†c’est le premier pas vers une professionnalisation de cette activit√©, le premier corps de pompier de Paris appel√© ¬ę¬†Garde Pompe¬†¬Ľ est cr√©√©. Pour la premi√®re fois, √©teindre un feu est consid√©r√© comme une mission de service public, et donc comme √©tant gratuit.¬†ūüėė

¬†Les Amis de la FFVE remercient tous les pompiers ūü•įūü•įūü•į du monde.

Retrouvez les Musées adhérents de la FFVE 

Musée des sapeurs pompiers de Fontainebleau

2 Place Orloff Centre d’incendie et de secours 77300¬†FONTAINEBLEAU.

Président : FERNANDES SEBASTIEN.

Tel : 01 60 74 63 60.

 

Mais cela a commencé comment ?

 

803  Charlemagne ordonne que pour chaque ville des habitants soient désignés pour veiller à la sécurité de tous pendant la nuit. 

1254  Louis IX organise le guet bourgeois (ou des métiers). 

1524¬† Ordonnance de Fran√ßois 1er pr√©cisant les obligations des “quarteniers”, magistrats charg√©s, dans chaque quartier parisien, des services d’incendies.¬†

1699 Fran√ßois Dumouriez, com√©dien de Moli√®re, rapporte de Hollande, une machine “propre √† jeter de l’eau contre le feu” et obtient de Louis XIV, le privil√®ge de la fabrication et de l’exploitation de cette pompe.¬†

1716  Création du premier corps de 32 gardes-pompes. 

1722¬† Cr√©ation d’un uniforme commun aux gardes-pompes.¬†

1733¬† Louis XV d√©cr√®te la gratuit√© des secours en France : A l‚Äôorigine, elle permet au Roi d’inciter les citoyens √† faire appel aux “gardes pompes” lorsqu’un incendie appara√ģt. Aujourd’hui ce principe est toujours d’actualit√©, au nom de la n√©cessit√© publique de prot√©ger les biens et les personnes.¬†

1790¬† Les lois des 16 et 24 ao√Ľt chargent les pr√©fets de la responsabilit√© de la s√©curit√© publique et les maires de la pr√©vention et de la lutte contre les incendies. Les gardes pompes sont int√©gr√©s dans une organisation inspir√©e de la Garde Nationale.¬†

1801  Les gardes pompes sont installés dans des casernes et leurs services assimilés au service militaire. 

1810¬† Du 1er au 2 juillet, incendie de l’ambassade d’Autriche √† Paris, faisant de nombreuses victimes.¬†

1811  18 septembre, Napoléon Ier, décret impérial, remplace le corps des gardes pompes par un bataillon de sapeurs-pompiers organisé suivant des bases militaires (Bataillon des Sapeurs-pompiers de Paris). 

1821  Ordonnance Royale du 7 novembre, proclamant la militarisation définitive du bataillon de sapeurs-pompiers. 

1866  Le 5 décembre, Napoléon III transforme le bataillon des sapeurs-pompiers en régiment. 

1870  Apparition des premières pompes à vapeur. 

1883  Apparition des grandes échelles. 

1882  Premier congrès de la Fédération Française des Officiers
et des sous-officiers des sapeurs-pompiers de France 

1884  Loi donnant au maire la responsabilité de veiller à la sécurité de sa commune. 

1898¬† Subventions aux communes pour la premi√®re fois pour les services d’incendie.¬†

1904  Apparition du premier fourgon pompe automobile, remplaçant les attelages hippomobiles. 

1907  Création du Conseil Supérieur des Sapeurs-Pompiers. 

1925¬† 13 ao√Ľt, organisation des corps de sapeurs-pompiers communaux.¬†

1930¬† Inondation du Sud-ouest √† l’origine de l’interdiction de construire dans des zones inondables.¬†

1938¬† Incendie des Nouvelles Galeries √† Marseille. Un d√©cret-loi du 12 novembre rend obligatoire pour les communes les d√©penses de mat√©riel et de personnel relatives aux services de secours et de d√©fense contre l’incendie.¬†

1939  Création du bataillon des marins pompiers de Marseille. 

1940¬† Le r√©giment de Paris couvre l’ensemble des communes de l’ex-d√©partements de la Seine.¬†

1952¬† Mise en place du premier plan d’organisation g√©n√©rale des secours en cas de catastrophe, le plan ORSEC.¬†

1953  Décret du 7 mars réorganisant les corps de sapeurs-pompiers communaux. 

1955¬† D√©cret du 20 mai, cr√©ant les services d√©partementaux d’incendie et de secours, √©tablissements publics.¬†

1963  Ouverture de la base de Marignane. 

1976¬† Inauguration de l’Ecole Nationale des Sapeurs-Pompiers √† Nainville-les-Roches.¬†

1987¬† Loi relative √† l’organisation de la S√©curit√© Civile, √† la protection de la for√™t contre l’incendie et √† la pr√©vention des risques majeurs.¬†

 

 

Dernières actualités