Quand les Cartes Postales et les Automobiles Anciennes démarrent ensemble 😉

Juin 24, 2024 | HISTOIRE

Un voyage poétique à travers le Temps…

Par Yves Claval

Le 26 septembre 1870 marque une date historique avec la promulgation du premier décret officialisant la naissance des cartes postales. En janvier 1873, les premiers exemplaires émis par l’État pour le service postal voient le jour, inaugurant ainsi une ère de communication visuelle qui allait révolutionner le monde. En parallèle, les premières automobiles de série font leur apparition sur le marché en octobre 1891 grâce à Panhard et Levassor, la doyenne des marques, pionnière de l’industrie automobile.

Ces deux inventions, témoins et actrices de l’ère industrielle, ont façonné notre histoire et notre culture de manière inoubliable.

La “Libonis”, du nom de son dessinateur, Léon-Charles LIBONIS (1841-1901) première carte postale française illustrée, arborait fièrement un dessin de la Tour Eiffel. Dès leurs débuts, ces petites Å“uvres d’art étaient destinées à la mise en valeur du patrimoine français et, bientôt, du patrimoine mondial. Les voyageurs les utilisaient pour informer leurs proches de leurs déplacements, tout en immortalisant les merveilles qu’ils découvraient. Avec la démocratisation de l’automobile, un nouveau chapitre s’ouvrait : celle-ci devenait le moyen privilégié de découvrir les trésors cachés de notre patrimoine, bien plus qu’un simple outil économique pour le pays. Ensemble, cartes postales et automobiles ont rejoint le panthéon des icônes culturelles, transmettant la richesse de nos civilisations.

Très tôt, l’automobile s’est liée intimement à la carte postale, devenant un symbole des lieux et des époques. Les cartes postales mettaient en scène des voitures de luxe devant des hôtels somptueux ou des restaurants pittoresques, illustrant non seulement leur utilité mais aussi leur rôle dans l’aventure et la découverte. Le chauffeur ou le propriétaire posait souvent fièrement aux côtés de son véhicule, et les marques de luxe utilisaient ce support pour vanter les mérites de leurs prestations aux clients potentiels. Les grands hôtels et les cars de tourisme ornaient ces cartes, tout comme les boulevards animés et les axes de communication, avec en toile de fond des monuments emblématiques comme l’Arc de Triomphe ou la Place de la Concorde, immortalisant les premiers embouteillages urbains parisiens.

Avec le temps, l’automobile et les cartes postales sont devenues indissociables, contribuant à la découverte des lieux historiques et culturels à travers le monde. Bien que de nos jours, la voiture soit souvent critiquée pour diverses raisons, “justifiées ou non”, elle a façonné les villes et les espaces pour devenir indispensable à la vie quotidienne. Autour de nos monuments, les grands espaces sont devenus des parkings pour ces véhicules, symboles de vitalité économique pour une cité ou un territoire. À l’époque, personne ne parlait de pollution visuelle ou atmosphérique ; la voiture était perçue comme un catalyseur du boom économique. Les cartes postales témoignent de cette évolution, permettant de comparer des lieux identiques à différentes époques et de constater les transformations de nos habitats et paysages.

Les cartes postales ont accompagné l’essor des voies de communication, documentant l’ouverture du périphérique parisien, des grandes autoroutes et des ouvrages d’art qui facilitent les déplacements automobiles. L’avènement des congés payés et l’explosion économique des Trente Glorieuses ont amplifié le développement  de l’automobile, et les cartes postales en ont été les témoins fidèles. Elles retracent également l’évolution technologique de l’automobile, depuis les premiers clichés où fiacres et voitures pétaradantes se côtoient, jusqu’aux années 60, où la diversité des véhicules est manifeste.

Pour beaucoup, obtenir un permis et posséder une voiture signifiait la liberté : celle de prendre la route et de découvrir des contrées inconnues. Après un bon repas dans un restaurant, la carte postale envoyée aux proches, avec un château ou un paysage en toile de fond, symbolisait cette liberté. Sans l’automobile, ces moments de partage n’auraient pas été possibles. Ces deux histoires, cartes postales et automobiles, sont indissociables des époques révolues. Même si elles sont aujourd’hui concurrencées par les réseaux sociaux et autres moyens de communication modernes, elles résistent encore, contribuant à notre rayonnement mondial.

Le 26 septembre 1870 marque l’officialisation des cartes postales par décret, et en janvier 1873, les premiers exemplaires sont émis par l’État pour le service postal. En octobre 1891, Panhard et Levassor vend les premières automobiles de série au monde, devenant ainsi la marque pionnière. Ces deux inventions, nées et développées avec l’ère industrielle, ont depuis lors accompagné l’homme dans son voyage à travers le temps. 👌👌👌

 

 

 

Dernières actualités